loading

Nina Helleboid

Ethical Business Developper
  • L’impact du confinement sur la mode : Carnet de tendance printemps été automne hiver 202Infini pour une mode décompléxée

    Avr 02, 2020

by Nina

nina.helleboid@gmail.com

Temps de lecture : 3 minutes

La prochaine fois que nous sortirons devant d’autres personnes, auront nous envie de conserver notre look décompléxé du confinement ou retournerons nous aux injonctions de la mode ?

J’imagine dans ces quelques lignes l’impact du confinement sur notre rapport au corps et à la mode.

Les nouvelles collections n’existeront plus, car il restera à écouler toutes les anciennes et le temps n’aura plus d’influence sur les tendances.
La seule tendance sera à celui qui respecte le mieux ses ouvrier-è-s et la planète.
Et depuis, nous avons réalisé que nous n’avions finalement pas besoin de ce nouveau t-shirt.

Merveilleuse ilustration réalisée par l’artiste formidable Camille Hardouin

Nous sortirons et nous nous complimenterons sur nos longs poils de jambe.

Nous envierons les poils drus de notre ami-e quand les nôtres sont long et soyeux et inversement.
Comme à l’époque où parés de cheveux raides, nous aurions préféré de belles boucles et inversement.
Désormais nous admirerons la brillance naturelle de nos cheveux blanc et gras luisant au soleil.

Nous comparerons la taille de nos cuticules, espérant qu’ils continuent de pousser jusqu’à la moitié de nos ongles pour enfin être à la pointe de la tendance.

Nous aurons sacrifié nos derniers tubes de fond de teint pour que les enfants peignent le désert, nos blush pour qu’ils colorent les arcs en ciel de paillettes et nos rouges à lèvres pour faire le rouge des les fleurs de la forêt tropicale.
Et depuis notre peau terne et à nue se suffit à elle-même

The Dude dans The Big Lebowsky des frères Cohen, un style unique et intemporel

Nous nous extasierons sur nos bidons dodus qui débordent de nos jeans

Et il y aura des groupes de minçophobie pour nous rappeler de ne pas se moquer des gens minces

Après des mois passés en caleçons, les hommes auront découvert les joies des jambes et des cuisses à l’air et s’arracheront les jupes de la marque Sous les jupes des Hommes.

jupe pour homme de la marque sous les jupes des hommes
Jupe pour homme Sous les jupes des hommes photo : Pauline Gouablin

Les chaussettes trouées dans les sandales, seront le signe d’appartenance partisane à la décroissance et à l’usure.

Nos chaussures à talons seront devenues des pots pour faire germer nos boutures, plus besoin de se fader ni Ikéa , ni des talons de 10, ni de 5.

La pantoufle sera la nouvelle sneaker.

la pantoufle la nouvelle sneaker ? La mode post confinement
Gaston Lagaffe, adepte de la pantoufle même au bureau. Par André Franquin

Nous transpirerons de notre odeur unique et naturelle et rirons des déodorants et des parfums communs à tant de personnes pourtant si différentes.

Nous admirerons sans nostalgie les soutiens gorge dans les vitrines de la salle du XXIè siècle du musée des arts décoratifs. C’est hier, aujourd’hui et demain, et nous serons pareil dehors que dedans.

La mode sera libérée des injonctions.
Nous serons belles, beaux, belleaux, sans artifice.
Nous serons authentiquement et naturellement magnifiques.

agrippine,personnage de Claire Bretecher incarne la mode libre post confinement

Agrippine de Claire Bretecher,
un style authentique

Un immense merci à Camille Hardouin d’avoir illustré cet article de son talent.

Leave a Comment